Projet éducatif


« L’aumône d’une bonne éducation serait plus profitable et plus solide que toutes les autres… parce que celle-ci ne regarde pas seulement le soutien du corps, mais aussi la nourriture et la perfection de l’âme… la bonne éducation est une aumône permanente, et la culture des esprits des jeunes gens est un avantage en eux qu’ils possèdent pour toujours, et dont ils tirent des fruits pour le temps de leur vie. »

Charles Démia

 

Notre établissement est ouvert à tous, conformément à la volonté de l'Église catholique de mettre à ladisposition de tous, ses orientations éducatives. Ainsi, notre établissement, par sa contribution au service éducatif de la Nation, rend un service d'intérêt général. C'est pourquoi il est associé à l'État par contrat, dans le cadre de la loi Debré de 1959 et de la loi Rocard de 1984.
 
Ce projet, propre à notre établissement, fonde ses propositions éducatives sur la vision chrétienne de la personne humaine, partagée par tous les établissements catholiques. La dimension sociale de la personne implique que l'École prépare chacun à la vie civique et à l'engagement. Le projet d'établissement comprend notamment un parcours citoyen, permettant de découvrir et de vivre les valeurs de la République. La liberté, l'égalité et la fraternité ne peuvent se construire que dans un espace où chacun peut partager sa culture et exprimer ses convictions dans la connaissance et le respect de celles d'autrui.
 
La liberté de conscience et la liberté de religion, défendues par l'Église catholique, sont aussi garanties par le principe de laïcité. Cela crée le cadre nécessaire aux échanges et au dialogue indispensables pour fonder un projet de société commun.
 
Le collège Saint Charles est un Collège Catholique d’enseignement sous tutelle diocésaine, résolument tourné vers l’avenir et dont le projet s’enracine dans l’Evangile.
 
Nous avons une ambition sans limite pour les jeunes qui nous sont confiés et nous sommes persuadés qu’en leur transmettant ce que nous avons reçu, nous leur donnons ce dont ils ont besoin pour construire leur avenir, que nous voulons le meilleur possible selon leurs aspirations.
 
Nous souhaitons “être des passeurs humbles de l’Amour reçu”, comme nous y a invité Saint Charles Borromée.
 
L’ensemble de la communauté éducative travaille donc à CONSTRUIRE ENSEMBBLE L'AVENIR DE CHACUN
 
C’est dans cette perspective que notre communauté éducative se propose de :

 

Faire fructifier les talents de chacun
pour être « une école de toutes les intelligences », qui « risque la différence » et qui « regarde la personne comme un être relié ».

 

Développer le sens de l’effort et le goût du travail
pour être « une école pour toute la vie » qui « regarde la personne comme un être en devenir ».

 

Accompagner les jeunes et leurs familles avec bienveillance et exigence
pour être « une école signe de vie », qui « regarde la personne comme un être en devenir » et qui « risque l’inattendu de la personne ».

 

Donner la possibilité à tous de s’exprimer
pour être une école qui « risque la communauté éducative et ses lieux de parole » et qui « regarde la personne comme un être relié ».

 

Accueillir tous les jeunes sans distinction
pour être « une école sans classe », « une école des ruptures et des seuils » et « une école signe de vie » qui « regarde la personne comme un être relié ».

 

Ouvrir à l’altérité
pour être « une école sans murs » et une « école signe de vie » qui « risque l’inattendu de la personne » et qui « regarde la personne comme un être relié ».

 

Annoncer la Bonne Nouvelle du Christ pour faire grandir chacun
pour être « une école signe de vie ».

 

 

Les jeunes sont accueillis dans leurs diversités et l'équipe éducative tout
entière se mobilise, dans un souci de co-éducation avec les parents, pour les accompagner dans leur projet d'élève et d'homme. En donnant à chacun l'attention qu'il requiert, nous souhaitons ainsi les faire tous progresser jusqu'au meilleur niveau possible pour qu'ils accèdent et se réalisent pleinement dans l'avenir qu'ils auront choisi de construire.

 

« Il est très certain que les bonnes habitudes contractées dans la jeunesse ne se perdent que rarement, et que la semence qu’on a jetée de bonne heure dans leur esprit germera tôt ou tard, en telle sorte… qu’ils moissonnent dans leur vieillesse les fruits du bon grain qu’on a jeté en eux dès leur jeune âge. »

Charles Démia